Nos plus belles histoires de reconversion- Cyril

Aujourd’hui, j’aimerais vous raconter l’histoire de la reconversion de Cyril. 

Cyril a 38 ans, il est chef d’équipe.

Après avoir étudié la menuiserie à Vienne et obtenu son CAP, il débute dans une entreprise de fabrication de charpentes. Il y évolue à différents postes ; opérateur de fabrication, préparateur de commandes, approvisionneur puis chef d’équipe.

Cyril est de nature prudent ; il reste dans cette entreprise pendant 18 ans. Mais un jour, il n’en peut plus et vient nous voir pour un bilan de compétences.

Marre d’être enfermé, marre de ce travail qui lui semble manquer de sens, marre aussi d’encadrer, il n’est pas fait pour cela et il n’aime pas le management.

Nous passons en revue ses aspirations, ses motivations, ses intérêts et sa personnalité. Il souhaite se sentir plus utile, rendre service aux gens. Il aime faire et non faire faire. Il aime conduire. Il rêve d’être plus dehors. Il est attiré par des métiers « réalistes » et « sociaux » (profil RIASEC RS).

Nous nous intéressons à plusieurs métiers, dont celui d’ambulancier. Il fait un stage d’immersion et découvre qu’il peut assez rapidement faire une formation d’auxiliaire-ambulancier à la Croix-Rouge puis évoluer ensuite vers un poste d’ambulancier.

Son stage et sa formation se passent très bien. Il adore et son patron l’embauche à la suite de sa formation.

Je le revois 6 mois plus tard en entretien de suivi. Nous sommes entre 2 vagues de COVID. Ses débuts ont été rudes car il a démarré en pleine crise sanitaire, mais il est très satisfait de son métier.

Il se sent utile, il aime conduire, il est serviable, organisé, discret et rigoureux, tout ce qu’il faut pour faire un bon ambulancier. Il a trouvé sa place dans la société. Il dort mieux et il est heureux de venir au travail.

Quelle satisfaction pour moi de voir ces personnes s’épanouir, se transformer, retrouver le sourire !

Alors, on vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour notre 3ème histoire.

Bonne journée !